Little Difference #1 : les taxis à l’aéroport

Vous allez me dire « ben oui, on sait, ils sont jaunes ». O.K. Mais pas que. Ils sont aussi très organisés, et sans surprises. 

Je m’explique. Imaginez : 1h30 de vol depuis Marseille, 3h d’attente à Roissy avec changement de terminal, le tout avec le hobbit qui s’agite dans son porte-bébé parce qu’il voudrait s’exercer à la marche arrière à quatre pattes, et le chat qui fait des ronds dans son sac pendant que vous le transportez (vous avez déjà eu ça, un chat qui fait des ronds dans son sac de transport pendant que vous marchez? essayez, c’est très fun…), 10 heures et des brouettes de vol depuis Paris, et la douane à passer (comptez environ 1h30, sans chat). Résultat : vous êtes crevés, il est plus de minuit pour votre horloge biologique, et il faut encore trouver un taxi assez grand pour mettre 5 valises, un lit parapluie, une poussette, un siège auto et toute la famille.

Situation en France : vous trouvez la loooongue file de taxis en attente à la sortie de l’aéroport, il n’y en a qu’un assez grand pour tout votre bordel bazar, la file d’attente des passagers est tout aussi interminable, il va falloir se battre.

Situation à Miami (et de mémoire à Los Angeles aussi, donc certainement dans tout le pays) : une petite zone d’attente tous les 50 mètres à la sortie, façon arrêt de bus, et à chaque fois, un petit monsieur qui vous attend (bon ok il est pas forcément petit). On vous demande où vous allez, et combien vous êtes pour vous répartir sur deux files : les passagers qui voyagent « léger » à gauche pour les voitures « classiques », les familles nombreuses et déménageurs bretons dans notre genre à droite, pour les « Super Shuttles ». Les taxis arrivent le long de cette zone style « arrêt minute » et sont appelés pour être répartis entre les voyageurs en fonction de la destination et du type de voiture. Temps d’attente : 5 à 10 minutes.

Mais c’est pas tout!!

En France, vous montez dans le taxi, et vous fixez nerveusement le compteur qui ne démarre jamais de 0 en vous demandant combien ça va bien pouvoir vous coûter (un bras? une jambe? les deux?). Et même si le prix de la course est fixe depuis quelques temps entre Roissy et Paris, on n’atterrit pas tous à CDG.

Ici, à chaque zone d’attente, vous trouvez un plan de la ville, découpé en zones, une liste des principaux hôtels et la zone dans laquelle ils se trouvent, et à côté une liste de prix en fonction de la zone dans laquelle vous vous rendez, et du type de voiture. Le pied! Vous montez dans le taxi en sachant déjà à quelques dollars près combien cela va coûter (Hors tip! N’oubliez pas d’ajouter environ 15%). Selon les voitures, vous trouverez même un écran à l’arrière qui vous indique les différents moyens de paiement.

Je ne vous parle aujourd’hui que des taxis, mais n’oublions pas qu’ici Uber existe aussi, est parfaitement accepté et fonctionne très bien. En attendant, voilà une première différence plutôt positive. USA 1 – France 0.

Et voilà tout ce qu’on fait rentrer dans un Super Shuttle (oui, oui les deux trolleys), mais il restait tout de même un peu de place. Et là, Colin Senior me rappelle de vous prévenir que les trolleys sont payants : $5… Peut-être match nul avec la France finalement.

 

Pour info, les fameuses zones et leurs tarifs.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s