The New Frontier : Cape Canaveral!

Qui n’a pas joué avec des fusées pendant son enfance? Vu et revu Star Wars? Contemplé les étoiles pendant des heures? Bref, qui n’a pas rêvé de toucher les étoiles? A moins que vous ne soyez une bête en sciences, et en forme olympique, il n’y a, a priori, aucune chance que cela vous arrive en vrai, mais heureusement pour vous, le Kennedy Space Center vous permet de toucher ce rêve. Ça vous dit? Allez, venez rêver avec nous!

Promis, vous n’aurez pas besoin de combinaison, d’entraînement particulier ou d’autre chose qu’une paire de chaussures confortables, et un peu de route. Comptez un bon 3h30 depuis Miami, selon la circulation, et une petite heure depuis Orlando.

Note : On en est déjà à deux visites, donc au lieu de vous raconter le déroulement de la journée comme je le fais d’habitude, je vais plutôt vous parler des différents lieux et attractions au fur et à mesure de l’avancée dans le parc, en gardant la partie « pratique » (ou manger, etc) pour la fin.

Bouclez vos ceintures, c’est parti!

Ne vous attendez pas à une arrivée à la Disney, avec des panneaux en forme de fusée 30km avant l’entrée. Ce n’est qu’à la hauteur de Titusville que vous commencerez véritablement à voir des panneaux « Kennedy Space Center » (et pas en forme de fusée).

Depuis le Sud, en sortant de l’i95, vous arriverez par le Challenger Memorial Parkway. Oui, celle qui a explosé au décollage, avec une institutrice à bord et toute sa classe en train de regarder. C’est pour vous mettre dans l’ambiance! Mais ne vous en faites pas, après ça vous prendrez le Nasa Causeway, et vous oublierez les côtés négatifs et dangereux de la course aux étoiles.

Peu de temps avant l’arrivée au Kennedy Space Center Visitor Complex (le KSC pour les intimes), vous apercevrez le système de propulsion des navettes. L’énorme réservoir extérieur orange laisse poindre le bout de son nez au-dessus des arbres. Vous y êtes presque!!

img_0388

Il ne vous reste plus qu’à entrer sur le parking ($10), sur lequel vous ferez des rencontres parfois surprenantes !

img_0380

Au bout du parking, l’accès au rêve ! Vous êtes accueillis par un panneau Kennedy Space Center, un énorme globe NASA, et une fontaine sur laquelle on peut lire une citation de John F. Kennedy, relayée par un enregistrement du même discours. Mais oui, allez! Faites une photo! C’est pas tous les jours qu’on visite Cap Canaveral!!

IMG_0332.jpg

The Rocket Garden

Une fois passés les portiques de sécurité (fouille sommaire des sacs à dos et scan des billets), vous y êtes vraiment! C’est un peu comme une visite à Disneyland : on s’est levés tôt, on a peu dormi, l’excitation est palpable, on a chacun un sac à dos bien chargé de choses qui ne serviront pas, on se jette sur les plans (dans toutes les langues ou presque) et on se demande par quoi commencer! Vous trouverez avec les plans les horaires des attractions, les lieux et heures où rencontrer des figurants en tenue…

Fort heureusement, c’est beaucoup moins fréquenté que Disneyland. Il faudra faire la queue dans certains bâtiments, attendre son tour devant certaines vitrines, mais jamais plus de 10 à 15 minutes.

Occultant tout autre chose, votre regard sera attiré par le Rocket Garden, une sorte de square dans lequel vous pourrez admirer des fusées, des répliques de modules, des missiles, et emprunter une rampe de lancement jusqu’à une réplique de capsule dans laquelle vous compterez le nombre de sangles retenant les astronautes à leur siège.

Les visites guidées ont lieu régulièrement, et il est possible de les rejoindre à n’importe quel moment, ou de les écouter à l’ombre depuis la terrasse du café situé juste en face (les visites sont commentées au micro et les hauts parleurs diffusent dans toute cette partie du parc).

En face du Rocket Garden, un bâtiment pourrait passer inaperçu si on n’y trouvait pas les toilettes. C’est une exposition sur la faune et la flore locale, assez bien faite. Car il ne faut pas oublier que le Space Center est situé dans un « wildlife refuge », une sorte de réserve. La visite de ce bâtiment ne vous prendra pas plus de 15min, mais elle a le mérite de vous faire profiter de la clim. Je vous la conseille plutôt juste avant une visite de la partie technique du Space Center (à faire en bus), ou juste après, selon si vous préférez savoir quels animaux vous êtes susceptibles de voir, ou chercher les noms de ceux que vous avez vus.

Astronaut Encounter !!

Oui, oui! Vous avez parfaitement compris! Dans cet amphithéâtre, vous allez rencontrer un astronaute, un vrai! Il s’agit d’une présentation d’une quarantaine de minutes sur la vie à bord des navettes et de la Station Internationale. Je n’ai vu qu’une présentation pour l’instant, donc je ne peux pas vous dire si chaque astronaute vous raconte un aspect différent, ou si la présentation est toujours la même. Étant donné qu’ils utilisent des photos pour illustrer leurs propos, j’aurais tendance à dire que la présentation ne change pas. L’astronaute change tous les jours, imaginez s’il fallait adapter le powerpoint à chaque fois…

img_0336

Bref, tout commence par un petit film sur l’histoire de la conquête de l’Espace. Ensuite, l’astronaute du jour vient vous expliquer la préparation au lancement, la vie à bord, et le retour sur Terre, le tout avec quelques anecdotes bien choisies et très drôles comme : comment boire du coca en apesanteur, aller aux toilettes dans l’espace (et la situation grotesque : les toilettes n’ont pas de porte et sont situés à côté de la partie cuisine…). A la fin de ces 40 minutes, la parole est donnée au public pour quelques questions (qu’il faut bien sûr poser en anglais). Parmi celles que nous avons entendues : « si vous en aviez l’occasion, est-ce que vous feriez un dernier vol en navette? » Réponse : « Non, vous ça vous fait rêver, moi c’était mon boulot, et comme n’importe quel job, au bout d’un moment, on en a assez et on passe à autre chose! »

A la sortie de l’amphithéâtre, préparez vos smartphones et autres appareils photos, un employé vous prend en photo avec l’astronaute devant le logo NASA. La classe!! (La photo n’est pas mal prise, j’ai caché ma nièce). Un peu plus tard dans la journée, vous pourrez aussi obtenir un autographe. Le point de rendez-vous et l’heure sont donnés sur le planning de la journée, nous on a préféré passer plus de temps devant Atlantis…

img_0335

Journey to Mars

Face à l’amphithéâtre Astronaut Encounter, vous trouverez le Space Shop : énoooorme magasin de souvenirs dans lequel vous pourrez acheter tout et n’importe quoi. Souvenirs classiques au rez-de-chaussée : jouets, porte-clés, décos de Noël (toute l’année oui), T-shirts, déguisements, tasses et j’en passe. A l’étage : livres pour tous les âges et tous les goûts, écussons de toutes les missions, posters, morceaux de Lune ou de météorites, montres, stylos, et tirages d’un journal du 21 juillet 1969…

Bref, un magasin de souvenirs.

Plus intéressant : le bâtiment Journey to Mars. On vous y présente la préparation des voyages vers Mars, des modules d’exploration aux projets de vols habités. Toutes les 30 minutes, on peut assister à une animation par un guide : « Explorers wanted ». Si vous voulez motiver vos enfants à mieux suivre les cours de maths et physiques, ça vaut le coup d’essayer! On y explique que leur génération est celle qui verra les vols habités vers Mars, comme celle de nos parents a vu le Premier Homme sur la Lune.

La visite ne vous prendra pas longtemps. Dans notre cas, c’était une façon agréable et climatisée de patienter jusqu’à l’heure d’embarquement dans le bus qui nous emmenait au lancement. Mais prenez au moins le temps d’aller jeter un œil aux modules à l’échelle 1, et aux vidéos sur leur construction et les tests effectués. J’avoue ne pas avoir énormément de souvenirs de cette partie, c’était mon tour de baby-sitting de Mini qui commençait à  marcher, mon attention était donc portée sur tout ce qui se trouvait à ras du sol, dans un rayon de 2m. Pour vous parler de cette exposition, j’ai du faire appel aux souvenirs de Colin senior.

En bonus, si vous venez à la bonne heure, vous croiserez un figurant dans une combinaison futuriste, et vous pourrez faire une photo!

img_0216

IMAX 3D Theater

Derrière le bâtiment « Journey to Mars » se trouve le cinéma Imax. Il comporte 2 salles, pour… 2 films, forcément. Journey to Space, et  A Beautiful Planet. Le premier vous montre les projets de la NASA, mais je ne peux pas vous en dire plus. Non, je n’ai pas signé de clause de confidentialité, c’est juste qu’on a vu le deuxième.

Dans ce film, « A Beautiful Planet », on suit 4 scientifiques et astronautes pendant leur séjour sur la Station Spatiale Internationale, de la manœuvre d’approche à l’arrivée à la station, jusqu’à leur départ. Chacun raconte sa vision des choses, nous montre le lieu qu’il préfère, ce qu’il a fait en arrivant à bord… On en apprend plus sur la vie de ces scientifiques, leurs conditions de travail, le suivi médical pendant le séjour. On peut aussi voir (et tout ça en 3D, simple rappel), la Terre de jour et de nuit. C’est aussi l’occasion de nous montrer des choses bien moins jolies : la déforestation, la pollution lumineuse (entre autres), et de nous sensibiliser à la protection de notre planète. En espérant que cela touchera un maximum de gens de la salle, et surtout, que ça aura un effet sur eux sur le long terme…

Un très beau film! Et une très bonne occasion de sieste pour Mini Colin, qui refuse toujours de dormir dans sa poussette. La séance dure 45minutes. Comme au ciné, vous pouvez prendre des boissons et du pop-corn  avant de vous installer. Si vous avez une poussette, il faudra la laisser au rez-de-chaussée, avant l’accès à la salle. Certaines personnes laissent une étiquette  avec leur nom pour qu’il n’y ait pas de mélange si plusieurs familles possèdent le même modèle. C’est un peu surprenant pour nous, Français, de laisser sa poussette sans surveillance au milieu d’un cinéma, en sachant qu’à la sortie le hall sera rempli de gens attendant la seance suivante, mais ici ça n’a rien de choquant. Bien sûr, ne laissez pas l’appareil photo, les téléphones, ou tout autre objet de valeur, mais votre poussette n’aura pas bougé d’un millimètre! Garantie!

A côté de l’Imax, l’Orbit Cafe vous attend. C’est le pincipal restaurant. Mais je vous en parle plus loin. Derrière l’Imax, vous pouvez aller lire les noms des astronautes qui ont donné leur vie pour la conquête de l’Espace. J’avoue que je n’y suis pas encore allée, et pourtant, ça ne prend pas beaucoup de temps. La prochaine fois!

Au fond du parc, le bâtiment Atlantis vous attend! Mais je vous garde le meilleur pour la fin, parce que pour moi c’est un peu le clou du spectacle. Alors embarquez avec nous, on va d’abord faire un tour en bus!

Space Center Bus Tours

Il y en a 4 différents :

  • le Launch Director Tour (à certaines dates, et $149/adulte-$119/enfant de 3-11ans, mais en même temps, c’est le directeur des lancements qui vous commente la visite… et l’entrée est incluse)
  • le Early Space Tour sur les pas du premier Américain dans l’Espace (du jeudi au dimanche, $25 par adulte, $19 par enfant de 3-11ans)
  • le Launch Control Center Tour, (toujours $25 et $19, tous les jours), dans les coulisses des lancements. Attention, pour celui-ci, pas de sac a dos, pas de poussette, pas de sac photo. La visite est déconseillée aux jeunes enfants à cause de ces conditions, probablement parce que les porte-bébés sont aussi interdits.
  • Et enfin le KSC Explore Tour (encore une fois, $25/$19, tous les jours). C’est de celui-là que je vais pouvoir vous parler pour l’instant, puisque c’est le seul que je connais (les autres sont sur la to-do list).

Les bus tours vous donnent automatiquement accès au Apollo/SaturnV Center pour une visite libre. Des navettes vous ramènent ensuite vers le complex principale (départ toutes les 20minutes). Les tours durent en moyenne 2h-2h30.

Le KSC Explore Tour

Voila l’occasion de voir les sites principaux. Le départ des bus se fait au fond du complex, a côté du bâtiment Atlantis. Si vous avez déjà vos billets (et j’insiste, c’est fortement conseillé), vous prendrez une file différente, et beaucoup plus rapide. SI vous venez avec une poussette, il faudra la laisser, si votre Mini ne marche pas ou risque de fatiguer assez vite, le porte-bébé sera votre allié! (Les poussettes sont regroupées dans une zone proche de l’arrivée des bus, vous pourrez la récupérer librement au retour). Mieux vaut arriver un peu à l’avance pour choisir vos places dans le bus et rester en famille. Une zone d’attente est aménagée, avec des banquettes confortables, des mini-bouteilles d’eau (bien fraîche) à disposition, et on vous donnera même du coloriage pour les enfants!

Tout au long de la visite, votre guide vous racontera de nombreuses anecdotes plutôt comiques, vous donnera des infos sur l’avancée des recherches, sur la préparation des lancements, les recherches faites sur le site, et se tiendra à votre disposition à chaque arrêt pour répondre à vos questions. Vous apprendrez ainsi qu’une zone cachée reproduit le sol lunaire pour le test des modules d’exploration, que les astronautes sont confinés dans le centre avant leur départ (48h avant si je me souviens bien) depuis le jour où l’un d’entre eux avait arrosé son futur décollage et avait dû soulager sa vessie dans la combinaison (l’envie lui a pris alors qu’il était déjà attaché et prêt à partir…), ou encore comment les oiseaux et les autres animaux du centre sont éloignés avant les lancements pour leur propre sécurité (le centre est à l’intérieur d’une réserve, en faisant un maximum de bruits avec de gros haut-parleurs autour du pas de tir, on fait fuir toute la faune pour quelques heures).

Premier arrêt : NASA Causeway. Il s’agit tout simplement d’une route traversant la Banana  River. A cet endroit, des gradins ont été installés pour assister aux lancements. De là, on peut voir tout le complexe : les différents pas de tir, le hangar d’assemblage, les bureaux et autres bâtiments de recherches… Mais la vue n’est pas la meilleure, on est encore un peu loin. La preuve :

Votre chauffeur vous emmènera faire le tour des bâtiments de recherches. Écoutez bien les explications, c’est tout ce que vous aurez car on ne voit RIEN! Et ça se comprend : c’est là que tous les nouveaux projets sont étudiés, que tout le matériel est testé… On vous expliquera d’ailleurs que certains bâtiments, datant de la Guerre Froide, n’ont pas de fenêtres au rez-de-chaussée, afin d’éviter qu’un espion soviétique qui aurait réussi à taper le code d’entrée ne puisse voir ce qui se prépare à l’intérieur !

Vous ferez ensuite le tour du hangar d’assemblage! Oui, celui que l’on voit dans les films! Il est gigantesque!!! Derrière lui, vous verrez un « crawler-transporter » : un énorme engin a chenilles sur lequel les fusées sont transportées jusqu’au pas de tir. Il faut environ 6h pour que le transporteur amène la fusée, à la vitesse fulgurante d’1 mile/heure (1,6 km/h). Vous longerez ensuite le chemin emprunté par ces transporteurs vers le pas de tir LC39A, d’où partira le SLS (Space Launch System), un nouveau mode de lancement pour des vols habités qui doivent, à terme, aller jusqu’à la planète Mars. Le « chemin » est incroyablement large, et recouvert de gros graviers ayant la particularité de ne pas créer d’étincelles en cas de choc (avouez que ce serait dommage). Vous passerez d’ailleurs à côté de l’observatoire LC39 Gantry, dont je vous parlerai bientôt car c’est un autre site d’observation des lancements (enfin c’est LE site!!). C’est d’ailleurs de là qu’est prise la photo.

_igp8134

Deuxième arrêt : LC39A et B. Oui enfin vous vous arrêterez au bord de l’Atlantique, avec une vue sur les deux aires de lancement. Ne vous faites pas trop d’illusions non plus. Des panneaux retracent les missions des navettes de la NASA, et vous pourrez prendre quelques photos des aires de lancements (il faudra zoomer, beaucoup). Il paraît qu’on peut aussi voir une très vieille tortue, quand elle veut bien. Ce jour-là, visiblement, il faisait un peu trop chaud pour elle (pour nous aussi).

_igp6900

Retour dans le bus depuis lequel vous aurez une meilleure vue des LC39A et B, et direction la dernière étape!

Troisième arrêt : le hangar d’assemblage! Enfin! Vous allez pouvoir prendre une photo de ce fameux bâtiment que l’on voit dans tous les films ayant un minimum de rapport avec l’Espace! Et le tout avec le drapeau, s’il vous plaît ! Vous verrez aussi les engins des pompiers du centre : sorte de char servant à protéger tout le monde le temps de s’éloigner en cas de soucis (un incendie pendant un lancement, c’est un peu plus puissant qu’un barbecue).

Et voilà ! C’était le clou du spectacle. Il est temps de remonter dans le bus qui vous emmène maintenant au centre Apollo/SaturnV, que vous visiterez cette fois librement.

Apollo/Saturn V Center

Le bus vous dépose devant l’entrée, où vous devrez faire la queue pour entrer. Au passage, si le porte-bébé commence à vous peser, faites un détour par l’accueil, vous pourrez louer une poussette… Pour les avoir vues, mais pas utiliser, elles ont l’air rudimentaires (assise en plastique très rigide), mais avouons-le, ça dépanne.

Enfin, les portes s’ouvrent, vous entrez comme tous vos compagnons de visite dans une grande pièce sombre (ça fait un peu « Phantom Manor », mais pas de panique on est toujours à Cap Canaveral). Un film sur les débuts de la Conquête de l’Espace vous attend, sur fond de rock’n’roll de l’époque (vous pouvez twister, vous êtes dans le noir et tout le monde regarde le film!!).

Puis le sol commence à descendre, on entend le plancher qui grince et… Mais non! Je rigole! Les portes s’ouvrent sous les écrans et vous donnent accès à des gradins dans une salle de contrôle (LA vraie salle de contrôle des premiers lancements, déplacée ici pour votre plus grand plaisir). Les « fenêtres » devant vous sont en fait des écrans. Les portes se referment, les écrans de contrôle s’allument, vous allez assister au décollage d’Apollo 8!!! L’aire de lancement s’affiche devant nous comme à travers une baie vitrée, on entend les dernières vérifications, puis le compte à rebours et c’est parti!!! Le bruit est fort, les fausses fenêtres vibrent, On y est! Mini, pas du tout impressionné par tout ce tapage, regarde avec intérêt ce qui se passe et ne pleure pas une seconde (c’est pas le cas des autres…) je suis fière de lui!

_igp7010

Lancement réussi! Les portes de sortie s’ouvrent sur le reste du bâtiment. Mais vous n’êtes pas au bout de vos surprises : si ce « lancement » a déjà fait monter l’adrénaline et émerveillé l’enfant en vous, attention, la suite va vous achever! Vous allez maintenant vous balader sous Saturn V, la plus grande fusée jamais lancée! Une exposition retrace l’histoire des missions Apollo, et une visite guidée part de la sortie de la « salle de contrôle » pour ceux qui le souhaitent. On a préféré découvrir l’expo à notre rythme (et au rythme du photographe). Vous pourrez, entre autres, voir le bus qui conduisaient les astronautes à l’aire de lancement, les écussons des différentes missions, etc. Plus loin, une salle vous permet d’admirer les combinaisons des astronautes à travers l’histoire (certaines ressemblent plus à des armures de chevalier!!), et des objets ayant appartenus à Gus Grissom, Ed White et Roger Chaffee, tous trois décédés dans l’incendie d’Apollo 1. Vous verrez aussi des morceaux de météorites, de Lune, des modules lunaires… Dans la salle principale, sur la gauche et vers le fond, vous pourrez toucher un morceau de Lune gros comme un smarties.

La sortie se fait par le magasin de souvenirs (sacrés Américains, ils sont bons en commerce!). Les départs de navettes vers le complexe principale sont annoncés (toutes les 20 minutes environ). sur la route du retour vers le complex, si votre chauffeur est sympa (en principe ils le sont tous), il devrait vous indiquer un arbre sur votre droite, dans lequel vous pourrez apercevoir un nid de Bald Eagles (l’aigle symbole des USA), qui serait là depuis plus de 40 ans! A votre arrivée, vous serez juste au bon endroit pour continuer à vivre le rêve…

Space Shuttle Atlantis Exhibit

img_0417

Encore une fois il faudra faire la queue en arrivant, puisque la visite commence par deux films. Nous avons fait la visite à deux heures différentes, à l’ouverture et en fin de journée, et nous n’avons jamais attendu plus de 10minutes (quand je vous dis que c’est plus rapide que chez Mickey).

Un premier film retrace l’histoire des navettes, de l’idée de départ, totalement folle à l’époque, à la construction, en passant par les nombreux échecs. A la fin, un employé du parc vient vous guider jusqu’à la salle suivante.

Là un deuxième film, à 360 degrés cette fois, vous faire vivre le décollage d’une navette, et vous montre la Terre vue du ciel. A la fin du film, l’écran s’éclaircit, vous laissant entrevoir Atlantis, puis se lève entièrement et vous laisse libres d’aller faire le tour de cette magnifique navette.

img_0420

Oui, c’est la vraie! Sur le fuselage, on voit encore les marques laissées par la chaleur au moment de l’entrée dans l’atmosphère. Elle est suspendue, devant vous, et vous allez pouvoir l’observer sous toutes les coutures! Un panneau reste même ouvert pour vous dévoiler l’intérieur. En face, et dans le reste du bâtiment, des animations et expositions sur les missions vous attendent : un film retraçant les réparations sur Hubble, des jeux vidéos où le but est d’effectuer des réparations dans l’Espace, une reproduction du cockpit (allez, encore une petite photo?)…

img_3744

En fait, ce bâtiment est le meilleur pour les enfants! En dehors des jeux vidéos de type simulateur (il y en a une salle entière au rez-de-chaussée), ils pourront ramper dans la Station Spatiale Internationale, faire du toboggan (la descente reproduit le schéma suivi par les navettes à l’atterrissage), et vivre un décollage dans le simulateur du  Shuttle Launch Experience (que je n’ai pas encore testé, mais avant fin 2016, ce sera fait!!). Quand on y est retourné pour le lancement d’Osiris Rex, il y avait même des casques de réalité virtuelle pour se « promener » sur d’autres planètes.

_igp7069

Au rez-de-chaussée, vous pourrez imaginer la vie a bord de la Station Internationale avec des reproductions des parties communes, des toilettes, des « cabines ». Et vous verrez qu’il vaut mieux s’entendre avec les collègues et ne pas être claustro!!

Il y a parfois des animations dans un amphithéâtre, pensez à vérifier le programme. Enfin en sachant que ce sera très probablement une conférence ou une présentation en anglais avec du vocabulaire un peu technique…

Et voilà, vous vous dirigez vers la sortie (en traversant le magasin de souvenirs, hein?), c’est fini! En parlant de magasins de souvenirs, retournez plutôt vers le Space Shop au milieu du parc, c’est le plus grand, il y a donc plus de choix, et de toutes façons il est sur votre chemin.

Vous avez passé une super journée? Nous oui! Et on en redemande, plutôt deux fois qu’une! Troisième visite prévue d’ici la fin de l’année (on aurait vraiment du prendre le pass annuel…)!

Infos Pratiques

Selon les saisons et les événements, le centre peut vite afficher complet, en particulier certaines options Comme les bus tours (et je ne vous parle même pas des lancements!!), pensez donc à réserver en ligne à l’avance, surtout si vous faites le déplacement spécialement pour cette visite. Ce serait dommage de se retrouver le bec dans l’eau. Imaginez l’astronaute qui se prépare depuis des mois, voire des années, et qui reste sur le pas de tir parce qu’il a oublié un élément de sa combi : ce serait probablement le même sentiment! Enfin en dehors du fait qu’ils ne sont pas responsables de leur combi et que je ne leur conseille pas de rester sur le pas de tir au décollage!

Pour l’entrée, comptez $50 par adulte, et $40 par enfant (3-11 ans), vous pouvez aussi prendre un pass pour deux jours à $75 et $60. Pour les accros qui habitent suffisamment près, il y a aussi toute une collection de pass annuels qui peuvent très vite être rentables! Je vous parlais des bus tours mais d’autres options sont possibles comme « lunch with an astronaut » (si, si c’est bien ce que vous croyez, $29,99/$15,99), « Fly with an astronaut » (une demi-journée de visite du centre en compagnie d’un veteran, $199/$174 entrée journée incluse), et « Astronaut Training Experience », une demi-journée de preparation avec un astronaute ($175/$169, à partir de 7ans). Ah et bien sur, je vous parlerai aussi de L’Option dans un prochain article! Le Lancement ou « Rocket Launch »!!! Les prix dépendent des prestations, je vous explique ça bientôt!

Vu la quantité d’expositions, films, jeux… Je vous conseille d’y passer deux jours. Une autre option, si vous habitez dans le coin et préférez visiter le centre en plusieurs fois, prendre un hôtel, soit la veille, soit le jour même, ça vous évitera de vous faire 7h de route dans la journée. Le choix d’hôtels et motels est assez important, malgré tout on vous conseille de bien choisir : j’en parlerai dans un autre article, mais pour avoir une chambre correcte ici, mieux vaut y mettre le prix. Pour avoir testé Titusville et Cocoa Beach, je vous dirais plutôt d’aller sur Cocoa Beach, ça peut permettre de combiner avec une journée plage sympa et de bénéficier de l’ambiance « station balnéaire », mais pour passer la nuit, Titusville est plus près.

Il y a plusieurs endroits où se restaurer dans le parc : 3 cafés pour acheter un en-cas ou des boissons, un grill avec des tables extérieurs pour des plats style fast food, un café au centre Apollo/SaturnV (entièrement a l’intérieur) pour des en-cas ou plats simples (le café donne sur la salle principale, il peut être assez bruyant), et enfin l’Orbit café, derrière le Space Shop. C’est le restaurant principal, vous y trouverez des pizzas, salades, hamburgers, etc, avec la possibilité de personnaliser en partie votre plat. La majorité des tables est à l’intérieur, mais vous en trouverez aussi quelques unes à l’extérieur (avec parasol, toujours, c’est la Floride). Celui-ci est très fréquenté, alors prenez votre mal en patience, où essayez d’y aller aux heures creuses (ici on mange à toute heure…). Dans la plupart des cafés, vous trouverez des chaises hautes (j’ai un doute sur le grill).

A l’entrée du parc, vous avez la possibilité de louer des poussettes et fauteuils roulants, des audio-guides, voire même de laisser votre chien dans un chenil climatisé et gratuit!!

Enfin si vos enfants commencent à trouver le temps long, où s’ils ont besoin de se défouler un peu, le Children’s Play Dome (à côté du Rocket Garden) est fait pour eux. Toujours pour les enfants, mais les plus petits, vous trouverez dans pratiquement tous les bâtiments au minimum une table à langer murale à déplier, et dans certains comme l’Imax, des toilettes familles. À  noter que dans le bâtiment Atlantis, vous trouverez même une salle d’allaitement avec un fauteuil qui m’a l’air très confortable! Après le film, longez Atlantis, vous trouverez un couloir avec des toilettes, la salle est sur votre droite. Il me semble que c’est la seule du parc.

Voila, je crois que vous savez tout! Mais s’il vous reste des questions, n’hésitez pas à me les envoyer ou à les poster en commentaires, j’essaierai d’y répondre au mieux. Vous retrouverez aussi toutes les infos sur le site (en anglais) du KSC.

Bon voyage dans les étoiles!

Depuis cet article, nous avons visité le centre deux fois de plus, ce qui a été l’occasion d’un petit complément d’info dans un nouvel article que vous pouvez lire dès maintenant.

Publicités

4 réflexions sur “The New Frontier : Cape Canaveral!

  1. Pingback: Rocket Launch !!! | les Colins à Miami

  2. Pingback: Cap Canaveral : et de 4 ! | les Colins à Miami

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s