Big Cypress National Preserve : Loop Road Scenic Drive

Voilà, il fallait que je vous en parle, parce que c’est quand même notre « mini road trip » préféré en Floride. Oui « mini » parce que dans l’après-midi c’est fait, et « road trip » parce que, comme son nom l’indique, c’est un « scenic drive » (une route quoi) et que donc, à moins d’être vraiment, vraiment très motivé, ça se fait en voiture. Et « préféré », parce que je crois qu’on l’a fait plus souvent que Cap Canaveral (oui c’est dire). C’est LA balade qu’on conseille à tous ceux qui visitent le Sud de la Floride, et je vous explique pourquoi.

Comme je vous le racontais dans mon article sur les Everglades, pour moi, voir des alligators, ça doit se faire dans leur milieu naturel, avec le risque de ne pas en voir, pour pimenter un peu la balade. N’empêche, je suis comme tout le monde, quand je pars avec l’idée que je vais en voir, j’aime bien ne pas être déçue. Ben oui c’est humain.

Sauf que les Everglades, ben c’est très grand, du coup, souvent on ne voit rien. L’autre option c’est la Shark Valley, mais elle et moi on est fâchées à cause du nid de guêpes dans le Visitor Center. Et puis parce qu’à pied c’est très long, donc il faut le faire à vélo, et je suis aussi fâchée avec le vélo (surtout avec les vélos bizarres, lourds et inconfortables, comme ceux de la Shark Valley). En plus la Shark Valley c’est en plein cagnard. Bref, j’aime pas.

Vous vous dites « si elle boycotte les fermes d’alligators et qu’elle veut pas faire la Shark Valley, elle va les voir où ses gators? ». Ben à Big Cypress.

5 visites de Big Cypress, pas une seule fois bredouille. Pas mal hein? Et quelque soit la saison! Alors bien sûr, comme pour les Everglades et la Shark Valley, je vous conseille l’hiver, les gators sont plus nombreux, les petits se font dorer la pilule en bord de chemin, les plus gros nages tranquillement quelques mètres plus loin, bref, c’est le festival du gator. Mais en été, c’est fun aussi, et un peu plus excitant : d’abord parce qu’il faudra les chercher un peu plus (mais je vais vous dire où aller vous en faites pas), et en plus parce que vous les entendrez, sans forcément tous les voir… Et ça vous donnera l’impression d’être un grand aventurier à chaque fois que vous serez à plus de 3m de votre voiture (en particulier sur certains parkings au bord de l’eau).

Y aller

Alors voilà Big Cypress c’est là:

img_1714

Il faudra donc continuer un peu sur le Tamiami Trail après la Shark Valley pour y arriver (comptez  10-15 minutes).

La « Loop Road », comme son nom l’indique, est une boucle (oui « boucle » se dit « loop »). Donc si vous la ratez, continuez encore tout droit, vous pourrez toujours la rattraper dans l’autre sens. Mais personnellement, je préfère la prendre dans le sens des aiguilles d’une montre. Non pas parce que je suis maniaque et que je veux la faire « dans le bon sens », mais parce que j’aime bien garder le meilleur pour la fin.

Je vous conseille donc de commencer ici :

IMG_1716.PNG

Attention, il vaut mieux mettre le GPS ou ralentir un peu avant, car dans ce sens là vous ne trouverez aucun panneau. Pour la faire courte, après la Shark Valley, continuez tout droit, vous arriverez au pied d’une grand antenne relais, la route est peu après sur votre gauche, au niveau de l’Eglise Baptiste.

C’est parti !

Vous commencerez par longer d’énormes maisons, avant de vous enfoncer un peu plus dans la forêt. Au passage, vous verrez que les habitations sont toutes construites sur des buttes artificielles. Certaines ont une petite hutte appelée Chikee dans le jardin. C’est le bâtiment traditionnel des Miccosukees : 4 poutres, qui maintiennent un toit de chaume. Vous pouvez également en voir dans le village Miccosukee, sur le Tamiami Trail, entre la Shark Valley et la Loop Road.

Vous arriverez ensuite à votre première pause photo : un habitant a décoré son jardin de façon très  insolite! S’il est là, demandez lui par principe, mais vu l’installation, je pense que tout est fait pour qu’on s’y arrête le temps de quelques clichés! Vieilles pompes à essence, carcasses de voiture conduites par des mannequins, nains de jardin, et moto balançoire!

Vous traverserez ensuite un hameau avec une école, avant d’attaquer la partie « scenic drive », et de quitter le bitume pour arriver sur la piste (oui prévoyez un détour par le car wash au retour, ça fera pas de tort).

La Piste

Dans cette partie, si vous venez à la bonne saison (donc en hiver), vous n’aurez pas besoin de chercher bien longtemps pour voir des alligators, ils seront sur le bord de la route, en pleine sieste. Les plus visibles seront les petits, mais ça ne veut pas dire qu’il ne faut pas respecter un minimum de distance de sécurité… On conseille généralement de laisser 4m entre vous et l’animal, mais ce n’est pas toujours facile, alors je vous dirais bien : s’il est gros, restez dans la voiture! S’il est petit, rappelez-vous que la mère est certainement dans le coin… Et surtout, petite info à prendre en compte, les alligators sautent. Environ 1 fois à une fois et demi leur longueur…

Si vous venez à un autre moment de l’année, ou s’ils ne sont pas d’humeur à faire la sieste au soleil, un petit truc tout simple sur cette piste : chaque fois que vous croiserez des poteaux blancs et jaunes de chaque côté de la route, arrêtez vous! Ce sont des sortes de ponts, des portions sur lesquelles la route est aménagée de façon à laisser circuler l’eau. À ces endroits (qui sont très fréquents), vous pourrez observer toutes sortes d’oiseaux, et trouver des alligators. Attendez-vous surtout aux oiseaux sur la première partie de la route.

IMG_1775.JPG

Anhinga

img_1616

Cherchez l’invité surprise!

Mais surtout vous pourrez admirer les jeux de lumière du soleil dans les arbres. Et pour cela, je vous conseille de venir en fin de journée, environ 2h avant le coucher du soleil. C’est à ce moment que les couleurs sont les plus belles.

img_1751

Je vous disais que j’aimais bien garder le meilleur pour la fin… C’est parce que dans le sens que je vous recommande, c’est à la fin de votre tour que vous arriverez à Sweetwater Strand. A cet endroit, les arbres s’écartent, et vous laisse voir plus loin dans la forêt. L’eau y est plus profonde, ce qui explique qu’il y ait plus de chances (100% pour nous jusqu’à maintenant) de voir des alligators.

Oui c’est aussi le paradis des photographes…

Et c’est pas fini ! En fait, si. C’est-à-dire qu’après Sweetwater Strand, le clou du spectacle, la piste se termine et rejoint le Tamiami Trail.

Mais! Si vous prenez à droite pour repartir vers Miami, vous arriverez, environ 10 minutes plus tard, à la…

Big Cypress Gallery

Lors de notre première visite de Big Cypress, j’avais repéré cette galerie, mentionnée dans un de nos guides sur la région. C’est une galerie photo, le photographe en question est apparemment reconnu, mais nous n’en avions jamais entendu parler. J’insiste pour que l’on s’arrête. Arrivés sur le parking, Senior me fait comprendre que, vue la taille du bâtiment, il se demande si ça vaut le coup. J’insiste encore une fois. Il entre dans la galerie… pour n’en ressortir que 45 minutes plus tard, son nom dans la mailing list, 2 livres sous le bras et un sourire béhat! Depuis, il est abonné à tous les profils sociaux de Clyde Butcher, ne retravaille pas un payasage en noir et blanc sans prendre exemple sur les oeuvres de son nouveau maître et ne rêve que d’une chose : faire une rando photo avec lui!

Si vous aimez la photo de paysage en noir et blanc, vous devez vous arrêter à cette galerie!  On y est toujours chaleureusement accueillis, il y a toujours quelqu’un pour vous présenter les oeuvres et les différents thèmes, et pour répondre à vos questions.

La galerie est au milieu des marais, et le « jardin » derrière le bâtiment offre une vue magnifique (mais attention aux moustiques). D’ailleurs, si vous voulez en profiter plus longtemps, vous pouvez louer un des cottages derrière la galerie, et passer quelques nuits dans les marais, à observer la faune et la flore, à l’abri des moustiques derrière la baie vitrée!

Butcher organise également des « Swamp Walks », des randonnées dans les marais, pour en apprendre un peu plus sur cet écosystème particulier qu’il tente de protéger. Une fois par an, aux alentours d’Halloween, des randonnées pour toute la famille sont organisées par les Rangers. Vous aurez peut-être la chance de voir une « ghost orchid », une orchidée fantôme, une fleur rare et absolument magnifique.

Bref, cette galerie est un bon moyen de terminer cette sortie en continuant à en prendre plein les yeux avant de reprendre la route droite et monotone qui vous ramènera à Miami (ou à Naples si vous partez dans l’autre sens, quoi qu’il arrive, c’est droit et monotone!).

En attendant votre visite, vous pouvez aller sur le site officiel de Clyde Butcher.

Un peu d’infos supplémentaires

Big Cypress ce n’est pas les Everglades, et sur bien des aspects. Je vous explique.

Tout d’abord, les Everglades sont un Parc National, alors que Big Cypress est une « National Preserve ». La différence est simple : dans un Parc National, toute activité exploitant les ressources du Parc est interdite (pêche, chasse, extraction minière…), alors qu’elles peuvent l’être dans une « National Preserve ». Au passage, Big Cypress fut une des deux premières « National Preserves », en 1974.

Ensuite ces deux parcs ont des écosystèmes bien différents. Le plus évident est visible dès l’arrivée : les Everglades ont une végétation majoritairement basse, une sorte de savane, alors que Big Cypress est une forêt. Ce qui est moins visible c’est que Big Cypress est un peu plus élevé que les Everglades de 30 à 60 centimètres (à l’échelle de la Floride, je vous assure c’est haut!!). Mais surtout, on pourrait penser que l’eau qui compose ces deux écosystèmes a la même origine. Que nenni! Comme je vous le disais dans mon article sur les Everglades, l’eau qui alimente ce Parc National vient du Lac Okeechobee (enfin par l’intermédiaire de canaux depuis que les eaux du lac servent pour les industries locales…). Du coup, les Everglades sont dépendantes du bon vouloir de l’humain. Big Cypress, de son côté, est alimenté par les pluies, sa nature est donc bien mieux préservée. Oui, c’est un peu contradictoire tout ça, mais que voulez vous!

Ah, j’allais oublier, dernière info : l’accès est gratuit!

Pour plus d’infos, je vous conseille, comme d’habitude, le site du National Park Service, sur lequel vos trouverez les plans, la liste des animaux, des plantes, etc. Vous verrez d’ailleurs qu’il y a une deuxième « scenic drive », ne vous en faites pas, la visite est prévue!

Et voilà les amis! Vous savez pourquoi je préfère Big Cypress aux Everglades : à l’ombre, moins connu, plus sauvage, c’est la sortie idéale! Et pour achever de vous convaincre, sachez que même en haute saison touristique (aux alentours de Noël en particulier), vous éviterez ici la cohue, et pourrez profiter ici d’une Floride plus authentique. Alors n’hésitez pas! Et si vous décidez de suivre mes conseils, racontez-moi votre visite!

 

Publicités

12 réflexions sur “Big Cypress National Preserve : Loop Road Scenic Drive

  1. merci pour cet article plus qu’intéressant et très complet. nous y serons dans 15 jours !! je viens donc d’imprimer tes précieux conseils, même si cette « loop » était déjà dans mon programme. mais désormais, je penserais à toi lorsque j’y serais… encore merci et see you soon !

    J'aime

  2. J’envoie de suite à une copine qui part en vacances en Floride au mois d’avril. Je pense que ton blog va l’intéresser 🙂 Les photos sont magnifiques et tu me donnes envie de découvrir le lieu!

    J'aime

  3. Bonjour Héloise,
    Nous tenions à te remercier et féliciter pour ton blog. Nous étions en famille pour les vacances de March Break la semaine dernière en Floride. Nous avons adoré cette piste et nous n’avons pas été déçu. Même si c’était le milieu de la journée (12h), nous avons vu une vingtaine d’alligators. Il y avait même des locaux qui pêchaient à Sweetwater Strand.
    Bonne continuation à votre famille.
    Une famille Française en expat à Toronto, ON, CANADA

    J'aime

    • Bonjour,
      Merci pour votre message qui me touche beaucoup. Je suis ravie que vous ayez pu voir autant d’alligators! C’est effectivement la meilleure saison, bientôt, on les trouvera moins facilement. C’est marrant cette addiction des Américains à la pêche, je me demande bien d’où ca vient…
      j’espère que vous avez aimé la Floride et que vous en ramenez d’excellents souvenirs! Bon courage pour la reprise, et bonne continuation à vous tous!

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s